Ben voilà, on est rentrés! Après 1an ½ de voyage autour du monde, on a retrouvé le chemin de notre pays. Alors concrètement ça se passe comment ? Vous voulez connaître notre recette pour ne pas déprimer ? Comment on s’acclimate à notre nouvelle vie ? Où l’on se trouve ? Et surtout la question ultime que tout le monde a sur les lèvres : « Ca va, c’est pas trop dur de rentrer ?» Je vais essayer de tout vous dire… enfin presque !

Commençons par le commencement…de la fin évidemment !

Nous avons embarqué à Sydney en Australie le 17 Juillet 2016 avec un peu les larmes aux yeux en réalisant que cette aventure est finie. Après de nombreuses heures de vols, la traversée de Paris en RER et en métro et 1h1/2 de TGV avec nos gros sacs et mon VTT, on arrive à la gare d’Angers où mes parents nous attendent avec impatience, un drapeau français à la main à l’effigie des Petits Voyageurs.

Notre maison nous attend…. Ah non, c’est vrai on n’en a pas !

Je vous invite à relire l’un de nos 1er articles « Pourquoi , ce projet » ici qui vous explique notre déclic pour partir.

Alors on n’a toujours pas de maison et comme ça fait très longtemps que l’on n’a pas de bulletins de salaire, on a peu de chances de trouver un gentil propriétaire qui va nous laisser nous installer tranquillement sans les garanties habituelles. En plus, il fallait choisir un point de chute assez tôt pour inscrire les enfants à l’école pour la rentrée des classes de septembre.

La solution c’est mes parents qui nous l’offre en acceptant que l’on emménage dans leur studio de vacances à la montagne à Chamrousse. C’est très très petit pour 4 mais on a été capable de vivre plus d’un an à 4 dans des chambres pour 2, de vivre 2 mois dans un tout petit van en Nouvelle-Zelande.  On doit être capable de s’en sortir dans 26m2 ! On prévoit même de recevoir des amis à coucher…. Réservez votre place car on ne pourra pas accueillir tout le monde en même temps…lol

Le plus difficile c’est d’être séparé dès notre retour !

Ben oui ! Parce que pour ceux qui n’ont pas suivi l’affaire, après avoir vitre préparé nos affaires, Alice a repris le travail pour une mission d’un mois de freelance pour un ancien client à Sophia Antipolis. Elle a pris la route du sud dès le 27 juillet (moins de 10 jours après le retour, ça fait mal!!!)  Je suis donc seul avec les enfants pour un peu plus d’1 mois… Ben oui, c’est pas vraiment ce que l’on peut appeler un retour idyllique, surtout pour elle qui doit enchainer.

La France recèle elle aussi de beaux trésors

Depuis que nous sommes rentrés, nous avons continué de voyager… Quelques jours en Auvergne avec le tour de la vallée du Mont Dore et l’Ascension du Puy de Sancy pour moi.

Un week-end dans le Parc Naturel Régional du Lubéron avec deux bivouacs dans les Gorges d’Oppedette en famille.

La magnifique ascension d’Alice au Mont Clapier à 3045m dans le Mercantour .

La semaine prochaine je fais une grande boucle de 3 jours dans le Massif de Belledonne avec glaciers, lacs, brèches et sommets.

Pour les enfants, c’est cueillette de myrtilles et de framboises pour faire de succulentes tartes. Reprise de l’escalade sur les voies école à 100m de chez nous, vélo et balades. On attend avec impatience l’arrivée des 1ers Cèpes pour visiter tous les recoins de la forêt.

Et l’école… Reprise pour Esteban et découverte pour Ruben

Esteban et Ruben rentrent donc à l’école le 1er septembre. Ils ont vraiment hâte de vivre ça ! Ils seront dans la même classe et l’école est à environ 30 pas de chez nous. Esteban rentre en CP et Ruben va connaître pour la 1ère fois la vie en collectivité avec la maternelle. (Ils grandissent trop vite…)
Avec Alice, on va profiter de nos heures de liberté pour finir d’emménager, explorer la montagne et travailler sur nos nouveaux projets… et oui parce que c’est pas fini !

La question ultime, votre Graal… « Ca va, c’est pas trop dur de rentrer ?»

Ben si, évidemment ! Et plus on nous le demande, plus ça nous rappelle d’où on arrive et plus c’est difficile. Alors on répond.. Non! Non! pour classer l’affaire et ne pas partir dans des explications de 3h sur nos états d’âme… On a des flashes, des petites choses qui te font de nouveau partir. Tiens, hier soir, le petit groupe de samba à la station à Chamrousse m’a ramené 1an 1/2 en arrière avec notre début de voyage au Brésil. Je ferme les yeux et je me retrouve directement à Paraty au sud de Rio de Janeiro. Un article dans le journal d’une famille qui part en Amérique du sud pour 1 an…

Et l’avenir alors… C’est fini le voyage, on clôt le blog ?

Le blog ne s’arrête pas avec notre retour en France, il nous reste encore beaucoup d’articles, de photos et de vidéos à partager. On n‘a pas beaucoup parlé de notre périple au Costa Rica par exemple.
Et puis, ce n’est pas fini du tout car on a déjà des projets pour repartir rapidement. Pourquoi pas un tour du côté de la Norvège, Suède et Finlande. Le Kirghizistan et la Mongolie. Et l’Afrique australe pour voir des animaux sauvages… On vous tient au courant !

En attendant, on va continuer de rêver pour ne pas déprimer ! C’est ça notre recette miracle. Et vous, quels sont vos projets pour profiter de la vie?

Translate »
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram