ej4a6316-resized

Quand tu arrives en Inde…

Nan parce que tu y étais préparé à venir en Inde! Ce pays si différent de nous. On te l’avait bien dit. ça va te secouer. Soit tu aimes, soit tu détestes.

Nan parce que nous sommes bien d’accord que ce pays ne requiert pas le même niveau de préparation que la Suisse par exemple. Ou que l’Ile Maurice. Enfin vous voyez le tableau.

Nan parce que, ce pays, il est un peu beaucoup atypique. On t’a prévenu. Ils ne sont pas comme nous, ces Indiens. Leur culture est à des années lumières de la nôtre (sans jugement de valeur).

Alors voici un article fait pour toi qui va partir en Inde, pour toi qui est déjà parti là-bas, et pour toi aussi qui ne compte jamais y mettre un pied! 😉

Quand tu arrives en Inde…

  • C’est sale, c’est poussiéreux. La rue est une poubelle géante. Et ne parlons pas de ce pauvre ciel pollué qui refuse à se montrer bleu!!
  • C’est pauvre. Beaucoup de mendiants, seuls, en famille, des enfants.
  • ça pue. La bouse de vache, c’est sûr. Mais aussi plein d’autres odeurs que tu n’arrives même pas à identifier. C’est assez indescriptible.
  • C’est bruyant! ça remue de partout! Partout du monde, des vaches, des chiens, des chèvres, des tuk tuks, des voitures, des vélos, et ça klaxonne à tout va!
  • C’est trop épicé! ça t’arrache direct la bouche, le palais, la langue, tout!
  • ça brûle! Comme ton 1er thé chaï. Pendant quelques jours, ta langue sera « anesthésiée » au bout.

Ce pays te choque, te révulse, te donne la nausée, te bouscule, t’interpelle, te bouleverse.

Mais ce n’est pas tout!

L’Inde elle t’éblouies, te fascine, te donne le tournis.

L’Inde mets des sensations à vif, ton esprit à vif et ton âme à vif…

Tant de choses que tu ne t’expliques pas. Un système entier qui fonctionne d’une manière que notre cerveau ne peux comprendre à la 1ère approche. Pour toi, ce fonctionnement tient du miracle. Pour eux, c’est autant normal que notre système leur parait abscon.

Tant de couleurs, tant de saveurs, tant d’épices, tant de sourires, tant de beautés, tant de richesses, tant de diversités.

En réalité pour moi, peu de mots peuvent décrire ce pays. Ou au contraire, c’est qu’il en faudrait trop.

Tu es titillé dans ta perception du monde. Ce qui est bien, ce qui est mal. Ce qui est beau, ce qui est laid. C’est parfois brutal. C’est souvent impressionnant.

L’Inde fascine, l’Inde envoûte, l’Inde surprend

Si tu vas en Inde, tu n’en ressortiras pas indemne. Tu ne seras plus jamais le même. Et je crois que c’est ça qui est magnifique avec ce pays.

 

Et toi, t’en penses quoi de l’Inde? Tu connais un autre pays qui t’as autant touché?

 

6 plusieurs commentaires

  1. Les photos sont magnifiques, même si je fais partie de ceux qui pensent ne jamais aller en Inde. Le côté « trop » de sensation me semble difficile à supporter.
    Et par certains côté je le regrette en fait, tant de culture dans un seul pays. Et du thé chaï partout !

  2. C’est clair que niveau sensations, on est servis en Inde: tout y est tellement différent de nos repères habituels! C’est assez déroutant. Quant au thé Chaï, je pense juste comme toi: c’est le bonheur!
    A très bientôt

  3. L’inde, je crois que je ne serai jamais prête pour aller là-bas… mais est-on seulement préparé à l’Inde ? Tes photos sont sublimes mais j’ai peur du choc : il faudrait que j’y aille vierge de ma culture pour comprendre la leur…

  4. Merci pour ton commentaire Nath! Je crois en effet que l’Inde nous bouscule pas mal!je crois que c’est la 1ère fois que nous avons vraiment ressenti le choc des cultures dont on parle. Mais j’avoue, que parfois sur le coup (et surtout, après coup) on se sent grandit par l’expérience!

  5. L’inde, la claque! sur le coup j’ai beaucoup aimé me sentir complètement perdue dans cette culture et ce chaos. Après quelques jours, j’ai détesté et j’ai eu besoin de m’éloigner des villes touristiques et de ses mendiants. À chaque fois que quelqu’un venait me parler, je me demandais ce qu’il voulait que je lui achète et qu’elle était son motif.. Je devenais suspicieuse. J’ai adoré l’Inde loin des touristes, et j’ai pris toutes les classes de train possible et j’ai dormi dans des petits hôtels. En rentrant, je me suis dit, l’Inde plus jamais, c’est épuisant, et après quelques mois ca c’est mué en … l’inde, j’ai adorée! Je veux y retourner avec mes enfants… Bref, l’Inde prend du temps et se digère! Ce post est super, bravo!

  6. J’adore ton retour! Oui c’est ça, un mélange d’émotions qui se superposent ou se vivent en décalage. Je suis bien d’accord avec toi sur la fatigue que l’on ressent: c’est éreintant et puis aussi au final, après coup, cette sensation que, bon sang, ce pays te titille encore!
    Ca sera une belle aventure avec des enfants!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Translate »