Après notre périple à vélo, nous avons décidé de nous reposer… En fait, même si on a conscience que beaucoup nous prennent pour des vacanciers à long terme et même s’il est un vrai que l’on ne travaille pas au sens « job rémunéré » du terme, nos journées sont intenses et même si c’est du pur plaisir, ça reste sportif parfois! Bref après plus d’un mois et demi de recherche de logement, de cuisine, de lessive (on n’a pas pus transporter notre machine…), course, école pour Esteban, recherche des prochaines étapes/destinations, et globalement la logistique avec 2 minots H24 et bien est venu le temps de se poser. Oui vous avez bien lu, on fait une pause!

Donc après quelques pauses yoga pour moi, nous voilà à Esquel pour continuer le farniente.

Mais en fait, le repos ça ne nous convient pas trop (et que cette ville ne s’y prête pas tant que ça à vrai dire), on a quand même rapidement envie de partir découvrir les alentours.

Et ici, les 2 principales activités sont :

  • le train touristique
  • le parc National des Alerces

La Trochita ou le Vieil Express de Patagonie

La Trochita est réservée aux touristes, en effet elle met un temps fou à parcourir une quarantaine de km. Mais peu importe la durée du voyage, ce qui compte, c’est le dépaysement et la beauté du paysage. C’est un vestige du temps glorieux de ce train à vapeur. Il nous emmène maintenant à Nahuel Pan, un petit village indien où nous attendent à la « gare » une petite enfilade de boutiques à touristes. ça reste sympa. Les enfants ont adoré, on en a bien profité.

Le parc des Alerces

Ce n’est pas un parc très touristique ce qui nous semble une bonne nouvelle en soi. Il faut prendre d’abord un bus à partir de la gare routière d’Esquel pour environ 2h de trajet sur une piste. Arrivé au parc, il faut marcher 30 minutes pour rejoindre le bateau qui nous fait traverser le lac à la découverte de la forêt endémique et des glaciers.

Tout est fait pour que la trace de l’homme soit la plus minime possible. On doit même passer la semelles de nos chaussures à la javel avant de monter à bord du bateau et il nous est interdit de descendre dans le parc avec de la nourriture. Le bateau change même son parcours habituel pour laisser en paix des grenouilles endémiques en pleine saison des amours.

Le parc est beau, on rencontre une super famille de français qui voyage sur 3 générations (le grand père, la mère et le fils) on passe un moment sympa. On voit aussi le plus grand alerces, « el abuelo », bien protégé dans son écrin de forêt.

On termine la journée par une baignade dans l’eau cristalline du lac. Les enfants jouent dans l’eau et construisent un super radeau en bois. Encore une fois, les enfants, et surtout Esteban sont ravis de pouvoir jouer avec d’autres enfants. Le bonheur c’est tout simple!

Translate »
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram