Karijini

Le Parc National Karijini – Ouest Australien

Ce parc est un peu un incontournable pour toute personne allant dans l’Ouest Australien!! Le Parc National Karijini est mythique. 

Je dois avouer que comme tout mythe, j’ai toujours peur du décalage entre le fantasme et la réalité.

Localisation

Déjà pour bien mettre dans l’ambiance, il faut savoir que ce parc, aussi superbe soit-il, est situé au milieu de nul part. En gros, tu n’y viens pas par hasard! Pour le situer – en gros – il se trouve entre Exmouth et Broome, dans l’Outback.

Autre info, la bonne saison pour y aller, c’est l’hiver. Car oui, ici quand il fait froid… on frôle seulement les 30-35°. Je vous explique même pas une visite en été!

Au bord du parc, se trouve la sympathique petite ville de Tom Price. Elle ressemble à une oasis au milieu de ce désert. Je suis allée au Visitor Center et je ne sais pas si c’est du hasard mais les filles étaient adorables, très serviables et très à l’aise sur les info à donner sur le parc.

Important: à Tom Price, t’as beau être au milieu de nul part, il y’a un supermarché Coles! En terme de voyageur, ça signifie que tu peux faire des courses à un prix correct (pour de l’Outback Australien)! Donc si tu viens du Sud, ne fais pas tes courses à Exmouth (où il n’y a que Iga super cher) mais attend d’arriver là.

Ce parc possède 2 entrées principales (une à l’est et l’autre à l’ouest), chacune donnant accès à une zone de randonnées et de gorges qui lui est propre.

Nous vous conseillons vivement d’aller voir des 2 côtés, ça en vaut vraiment la peine. Pour info, il y’a une piste qui relie les 2 zones, mais il faut un 4×4. Fred l’a parcouru en VTT et selon lui, à cette époque de l’année, ça passait sans souci. (ici, tout change vite et une route de gravier en parfait état peut vite devenir de la tole ondulée, vérifiez d’abord!!)

Remarquez qu’il y a également une petite route pour le Mont Bruce avant l’entrée ouest. Pour découvrir cette montée de dingue, c’est par ici!

Le parc

Le Karijini est le second plus grand parc de l’Ouest Australien, il couvre pas moins de 600 000 ha (presque la taille de mon jardin!! ;-)).

Pour les 2 entrées, il y’a un système de box pour payer les frais d’entrées. Car oui, le Parc Karijini est payant: 12 dollars par véhicule et par jour.  A moins de ne venir en Australie rien que pour ce parc, on vous recommande chaudement de prendre un pass (mensuel ou annuel) pour profiter de l’ensemble des parcs de l’Ouest Australien. Il y en a un paquet et ils sont vraiment top! On a d’ailleurs préparé un article récapitulant tous nos bons plans et coups de coeurs sur l’ensemble des parcs que nous avons visité dans l’Ouest Australien (et on est allé en voir beaucoup en presque 3 mois sur ce territoire!!!).

La particularité de ce parc, ce sont des gorges dans un système de montagnes, tout ça en plein milieu du désert.

Donc en gros, autour du parc, c’est un peu un no man’s land tout sec et d’un coup, des montagnes, des gorges… et de l’eau!!!

Petite précision qui peut être utile, nous sommes bien en-dessous de Broome, donc par ici, pas de crocodiles!! Et quand on sait que nous sommes en hiver et qu’on taquine gentiment au dessus de 30°, on comprend que ses gorges là, on les aime déjà!! 😉

Alors en gros, c’est vrai qu’on pourrait se dire que passer 2-3 jours à visiter tout plein de gorges, dans le même système géologique, c’est bien sympa mais un chouille redondant et bien moi je vous dis tout de suite que vous avez tort!

Chaque gorge a sa particularité: son accès, la partie baignable, le point de vue, et franchement, on a adoré ce parc tout simplement!

Enfin, sachez qu’il y a un Visitor Center, côté Est. Douche à 4 dollars.

Les randonnées

Là encore (après le Parc National Kennedy Range), on s’est lâché et on a fait toutes les randos du Parc!

Sauf Hamersley Gorge, car elle est située en dehors de la zone principale du parc, sur une piste de 50km accessible en 4×4 uniquement. Vous comprenez pourquoi on a passé notre tour en camping car???!! Il semblerait cependant que ce soit vraiment magnifique et la randonnée ne fait que 400m.

Info importantes sur les durées des randonnées:

Sur la brochure du parc, il n’est pas rare de voir des randos de 2-3heures. Alors forcément, ça calme les ardeurs et ça peut vous démotiver! Mais entre nous, on peut diviser les temps par 2, même avec nos 2 loulous (ils marchent bien, il faut le reconnaître). En revanche, si on prend bien le temps de se baigner, de se poser, alors oui, le temps indiqué peut être atteint. Rien de bien méchant donc.

Côté Ouest

Pour l’instant, cette zone se mérite un peu car après 25km de route, ça devient de la piste. Et quand nous y étions, elle était pas en super état. ça secouait sévère dans le camping car!

Et si je dis pour l’instant c’est que visiblement il y’a un effort pour changer certaines pistes en route. ça peut donc évoluer. En attendant, faut prévoir du temps car on roule pas bien vite sur les 13km de piste qui conduisent à la zone des gorges!

Vous dépassez l’hébergement Karijini Eco Retreat (voir chapitre plus bas), la piste se poursuite encore pour arriver à un vaste parking avec des abris (avec toiles tendus), des WC. De là partent toutes les randos du coin. Les voici décrites:

Les gorges de Weano – Classe 4

Elles étaient asséchées pour le moment (à l’exception de la piscine naturelle à la fin mais l’eau était stagnante). Les gorges sont très ouvertes et quand l’eau sera de retour ici, la baignade dans cette grande vasque sera sublime.

Hancock Gorge – Classe 5 – 400m

Une de nos préférées! On descend vers les gorges, en finissant par 2 échelles. De là, on marche d’abord le long de la rivière puis il faut se mouiller pour poursuivre le chemin qui passe à travers un couloir (à notre passage, de l’eau jusqu’aux genoux). On arrive à 1 première zone où il est possible de s’arrêter.
De là, l’aventure se poursuit soit dans l’eau (on laissera alors ici son sac) soit en mode escalade.

On arrive alors dans l’espace appelé Amphithéâtre, où un stop est encore possible et très sympa.

On peut alors poursuivre vers la piscine naturelle « Kermits » en passant par le passage dit « Spider walk ». C‘est un défilé assez étroit. Peu d’eau mais le sol est glissant. La Kermits pool est une belle vasque profonde, surplombée par une voûte de roches. Ce n’est pas une marche compliquée.

La difficulté de cette randonnée réside dans le fait de devoir passer à l’eau, mais vu la température, c’est assez agréable!

Oxer Look out et Junction Pool Look out – Classe 2 – 800m

Accessibles directement depuis le parking, ces 2 beaux point de vue sont presque côte à côte. L’un offre une vue imprenable sur la rencontre des 4 gorges, l’autre, une autre belle vue! 😉 Dans les 2 cas, la plateforme est sécurisée et on est au dessus du vide. C’est assez saisissant et impressionnant.

Secteur Joffre et Knox (toujours côté Ouest)

Depuis le camping Karijini Eco Retreat, on peut accéder à Joffre Gorge.C’est ce que nous avons fait. Sinon on prend la route qui mène aux Joffre et Knox Gorges.

Joffre Falls – Classe 5 – 3km

Le début de la descente est ok mais la fin est plus compliquée. Il faut bien prendre son temps. Il faut des-escalader des rochers et ceux qui ont le vertige ou n’ont pas le pied sûr ne seront clairement pas dans leur élément. On arrive à un lieu où l’on peut se poser et même nager. Puis on peut poursuivre à droite vers les chutes (pas forcément importantes à cette période). Les chutes sont dans un cirque et le lieu est chargé de sérénité.

La remontée est plus facile que la descente mais sûrement plus fatigante! 😉

Knox Gorge – Classe 5 – 2km

La descente commence par un pierrier mais ne présente pas de difficulté majeure. Arrivée à une piscine naturelle. De là, on peut poursuivre pour longer les gorges, en passant de rocher en rocher, passant des 2 côtés des gorges. Les falaises sont immenses et le passage se rétrécit au fur et à mesure. C’est vraiment très beau (passage réalisé sans les enfants mais faisable avec eux).

Entre les 2 zones : Kalamina Gorge – Classe 4 – 3km

Fred y est allé seul car son accès se fait seulement par une piste 4×4. Il est donc parti en vélo. Il a trouvé cette gorge encore différente des autres. La randonnée ne présente aucune difficulté majeure mais elle est un peu plus longue. On passe sur des grandes dalles plates et un filet d’eau très mince, des roseaux et des canards. Pas de piscine naturelle.

Côté Est

Cette zone est plus petite que la précédente mais les paysages sont vraiment magiques!

Il y a 3 éléments incontournables: Circular Pool, Fortescue Falls et Fern Pool. ça tombe bien, on peut faire une rando qui permet de voir les 3! (2 km)

On vous conseille de commencer par Circular Pool, la remontée finale est bien moins pénible via Fortescue falls. 😉

Maximum Classe 4. Pas de grimpette ici ou de difficulté majeure. En commençant par la Circular Pool, tôt le matin, on a eu la chance de se sentir seuls au monde dans un univers qui nous faisait penser à un Indiana Jones. Tout autour du lit de la rivière, des arbres dont les racines parcourent les roches pour atterrir dans l’eau. Encore une nouvelle gorge, encore une nouvelle ambiance! :-)

La marche arrive rapidement à son but: une piscine naturelle, circulaire entourée de falaises. L’endroit est magnifique. Un plaisir de s’y baigner!

On poursuit ensuite la randonnée, toujours au bord du lit de la rivière, donc pas trop compliqué! On arrive facilement à Fortescue Falls, des cascades en amphithéâtre qui débouchent sur une très agréable piscine assez vaste.

 

De là, se trouve la remontée par escalier, ou le petit chemin qui mène à Fern Pool.

Fern Pool, je n’arrive pas à l’expliquer, bénéficie d’une atmosphère qui lui est propre alors même qu’elle est vraiment proche des Fortescue Falls. Des cascades super ouvertes de Fortescue, on passe dans un lieu boisé, couvert et ombragé. Des arbres ici rivalisent de beauté avec des branches à l’horizontale, des racines qui sortent de terre. C’est assez féérique. On arrive très rapidement à cette piscine profonde. Le cadre est magnifique. Comme ce lieu est sacré pour les aborigènes il est interdit d’y plonger. Un ponton a donc été installé avec des échelles pour descendre doucement dans l’eau. Au loin, des cascades se jettent en douceur dans la piscine naturelle.

Les loulous ne sont pas venus ici. Non pas que le chemin soit difficile, bien au contraire. Mais ils s’amusaient énormément aux Fortescue Falls et on voulait garder leur force pour la remontée! 😉

Le Parc Karijini avec des enfants?

Ce site regorge de randonnées classées catégorie 5. De quoi refroidir les familles! Qui plus est, comme je l’indiquais plus haut, les parcours sont indiqués dans des temps absolument décourageants! Bref, cela pourrait calmer les familles téméraires venues dans le coin!

Et bien rassurez vous, ce parc est tout à fait réalisable avec des enfants! Nous avons parcouru l’ensemble des randos citées, avec eux, sauf Kalamina que Fred a réalisé seul. Par 2 fois, ils ne sont pas allés jusqu’au bout mais ont réalisés 80% de la rando concernée.

Il est vrai que nos loulous (3 et 6 ans) sont habitués depuis très jeunes à marcher et qu’ils adorent crapahuter au grand air, escalader des rochers ou même sauter dans l’eau. Ils savent aussi qu’une descente compliquée se prend toujours face à la paroi. Bref, ils ont des bases et ça nous a clairement été utile pour ce parc.

Donc, si vous savez que vos enfants ne sont pas à l’aise, je dirais que Hancock gorge et Joffre Falls ont été les plus délicates à gérer. Les autres randonnées n’ont pas posé de problème.

Voici aussi nos petites astuces pour réaliser les randos avec enfants:

Par sécurité, nous sommes partis pour Hancock gorge avec les casques de vélo sur la tête des enfants.

Notre plus petit a eu rapidement froid une fois mouillé dans les gorges abritées du soleil. Une serviette et une tenue de rechange ont donc été très appréciées. Nous sommes également toujours parti avec de l’eau (suffisamment – à savoir 3l min) et de quoi picorer, voire le pic nique au complet.

Je ne saurais que trop vous conseiller de prendre pour vos loulous (et vous) des chaussures de marche qui vont dans l’eau. Le top du top, des Keens qui leur tiennent le pied, s’enfilent vite et sèchent vite. Les gros plus: semelle anti dérapante et protection importante sur l’avant de la chaussure. (pour info, ces chaussures se trouvent assez facilement mais pour les plus petits pieds, c’est un peu plus compliqué. On ne peut que vous recommander les Petits Baroudeurs, magasin en ligne tenue par des parents passionnés, installés en Auvergne!)

Nous avons visité ce parc en 2 jours/2 nuits. Mais pour plus de confort (et comme chacun à son rythme), on peut aussi se poser plus!

Hébergement

Pour chaque zone, il y’a un camping. C’est une bonne nouvelle non??!!

Particularité du Karijini, côté ouest, il s’agit d’un lodge « Karijini Eco retreat » qui propose des espaces pour camping mais aussi de l’hébergement en dure type tente safari. Bilan, c’est plus cher qu’un camping typique de parc national. Et on va dire que côté campeur, t’as accès à une douche solaire et des WC, pour la modique somme de 20 dollars par adulte. Bref, c’est pas une affaire mais franchement, vu l’état de la piste qui mène aux rando côté ouest, c’est appréciable de pouvoir se poser là. Pour les plus téméraires (ou ceux qui ont un 4×4 et qui peuvent couper entre les 2 zones: aller dormir côté est, c’est 2 fois moins chers – douche en moins).

Côté Est donc il y’a un gros camping de parc national (le plus gros que l’on ai vu en Ouest Australien (mais il est divisé en plein de zones différentes). Il est géré par des volontaires, tu t’arrêtes au guichet à l’entrée pour payer et te voir attribuer un site. Pour info, il y a une dump station dans le camping.

Comme d’hab les volontaires sont des amours, ont toujours un mot gentil, le camping est bien tenu, bref rien à redire. 10 dollars par adulte, gratuit pour les enfants.

L’équipement

Ce parc est un peu spécial et requiert un équipement tout aussi spécial! Je m’explique. On part en rando avec son maillot de bain, on prend une serviette car il peut vite faire froid une fois mouillé au fond d’une gorge. On prend de l’eau et de quoi manger car y’a moyen que, pendant la rando annoncée en 2 heures, on ait une envie furieuse de se poser! 😉

On prévoit un sac étanche pour l’appareil photo (surtout pour Hancock gorge) voir même des chaussures qu’on pourra mouiller (on n’est pas fans des rando en tongs, après, c’est vous qui voyez!).

Bilan

Le Parc Karijini a été à la hauteur de nos attentes, clairement. On a vraiment apprécié cette pause fraîcheur au milieu d’une zone très aride. C’est un vrai bonheur de visiter ces gorges, toutes différentes, toutes charmantes et de se poser au bord de l’eau, se baigner si l’on veut et apprécier un paysage typique de l’Ouest Australien.

Fred de son côté a trouvé que ce parc correspondait vraiment à l’idée qu’il avait de l’Australie. Il aurait adoré une randonnée encore plus complète autour des gorges, dans les 10-15km, pour les mordus comme lui! 😉

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Translate »