BIENVENUE SUR NOTRE BLOG : Les Petits Voyageurs | Une famille nomade explorant le monde depuis 2015
Accueil > Philippines > Batad, le trésor de l’île de Luçon

Batad, le trésor de l’île de Luçon

Nous avions décidé de ne pas nous rendre à Batad. L’accès était décrit comme assez difficile avec des enfants en bas-âge. Finalement, le hasard a mis une famille anglaise sur notre chemin qui revenait de Batad avec des pépites dans les yeux. C’est complètement faisable avec nos 2 loulous. On change nos plans, on y va…

De Banaue, il faut environ 1h en Jeepney (transport en commun local). On négocie (comme toujours) le tarif et surtout pour que les enfants ne payent pas le transport (150PHP). On commence la route principale à l’intérieur de la voiture puis on monte sur le toit avec les loulous sur les derniers kilomètres pour profiter du paysage de montagne.

Ca monte assez raide par une petite route avec de grands virages. Le véhicule s’arrête au col dit « La saddle » et on doit continuer à pied malgré la route qui redescend de l’autre côté… On ne comprend pas car il est censé ne pas exister de route pour rejoindre le village. De plus des tricycles et des jeepney entament la descente avec des touristes à bord. On est un peu énervés de s’être fait entubé par le chauffeur mais le magnifique paysage nous fait oublier ce petit soucis. Après 2/3 km de descente sur la route on arrive à « The end of the road ». On apprendra plus tard que la route a été terminée il y a seulement 3 mois.

A partir de là, il reste à parcourir un petit chemin de terre pendant 15/20 min pour arriver au village. A peine arrivé, on a un grand « Whaouuuu ». Le paysage est vraiment spectaculaire. Un énorme amphithéâtre s’ouvre devant nous avec des rizières en terrasses vertigineuses du haut en bas de la vallée.

On trouve rapidement un hébergement dans une hutte traditionnelle et on projette d’aller vite explorer le coin quand on rencontre un petit groupe de français que nous avions déjà croisé à Sagada. On va encore passer de bons moments !

Les enfants sont au paradis. On va dormir dans une cabane et la cour de la guesthouse est un énorme terrain de jeu avec des poules, des poussins et surtout une portée de petits chiots de quelques semaines qu’ils vont pouvoir chouchouter.

La cascade de Tappia

En contrebas du village, on peut aller se baigner dans une grande piscine en bas d’une cascade de 30m. De nombreuses personnes prennent un guide pour s’y rendre mais notre goût de l’aventure nous mènera jusqu’à elle.

On décide de couper à travers les terrasses pour éviter de descendre et de remonter. C’est une véritable expédition. Il faut marcher sur les murets de pierre car les terrasses sont pleines d’eau boueuse et de culture de riz. Il y a parfois 5-6m de vide à notre droite et il faut escalader des pierres qui ressortent du mur pour former des escaliers pour passer d’une terrasse à l’autre comme chez les Incas.

On arrive enfin au départ de la descente pour la cascade (hé oui !). On enchaine de grandes séries de marches très pentues qui promettent quelques efforts pour la remontée. A part les marches, le chemin n’est pas aménagé ni sécurisé. Il y a quelques passages un peu dangereux pour des enfants alors on prend soin d’Esteban alors que Ruben dort déjà dans le sac à dos. Le cheminement est magnifique et la cascade aussi. Il n’y a pas de soleil mais Esteban enfile vite son maillot et saute dans l’eau (il est toujours partant dès qu’il s’agit de se baigner !). Etrangement, elle n’est pas si froide que cela et on se baigne pendant 1⁄2 heure.

Pour rejoindre le village, on décide de suivre un groupe avec un guide qui remonte à travers les terrasses en pensant qu’il devait y avoir un chemin un peu plus aménagé que l’on ne voyait pas du bas. Eh ben non ! Il faut crapahuter. De ce côté aussi ! Esteban est devant avec Alice (moi j’ai Ruben dans le dos). On est tout les deux morts de trouille car il peut se faire vraiment mal s’il trébuche. Il est vraiment sûr de lui mais c’est pire pour nous car il refuse notre aide !

Je suis vraiment heureux qu’il n’y ait pas d’aménagement touristique sur ce site classé patrimoine mondial de l’UNESCO mais je me demande comment ils n’ont pas d’accident ?

Ben si, il y en a… Nos amis on vu une dame remonter en civière lors de leur arrivée au village.

Nous passons une super soirée avec nos amis français pendant que les enfants jouent avec les chiots autour du feu de camp. Je ne peux en rester là et je prépare mon départ pour une petite aventure nocturne (voir l’article « aventure nocturne aux pays des coupeurs de têtes »  dès que dispo).

Le retour par le chemin de Bangaan

On constitue un petit groupe parmi nos amis français avec l’envie de rentrer à pied par un autre chemin pédestre passant par le village de Bangaan. On sait que c’est un chemin magnifique de 3h mais la grosse incertitude est de savoir si on va trouver un transport en bas pour nous ramener à Banaue. Tant pis, c’est l’aventure, on verra en bas !

On s’embarque donc dans l’aventure mais Esteban n’a pas envie de marcher ce matin. Il avait pourtant si bien marché hier pour la cascade ! On commence à se poser des questions mais malgré toute attente, il reprend du poil de la bête et zou c’est parti ! Ca descend puis ça remonte vraiment fort. On traverse encore des terrasses sur des petits murets puis la jungle dans les vallons. C’est vraiment très beau… On marque des pauses pour que les enfants puissent jouer dans la terre pendant que l’on profite du paysage.

Après 3h d’effort, on arrive à la route. Il faut maintenant rejoindre le village par la route et là ce n’est plus la même histoire car Esteban déteste marcher sur la route. Il a faim en plus…On le tire, le pousse, le porte et on arrive enfin au village où on se fait offrir une assiette de riz avec de la viande par les villageois. Les habitants sont tellement gentils qu’ils négocient pour nous une moto-tricycle pour notre retour après le repas. Le conducteur est top, il nous arrête pour prendre des photos des rizières de Bangaan (classées elles-aussi patrimoine mondiale de l’UNESCO) mais aussi pour franchir les pentes raides en marchant quand la moto n’a pas assez de puissance ( !!). On arrive à Banaue avec des souvenirs plein la tête et nous aussi des pépites dans les yeux.

On a adoré Batad et on ne regrette pas un seul instant d’y être allés en famille. Bien au contraire! Vous vous en doutez, on vous conseille vivement cette aventure qui se réalise plutôt facilement, même avec des enfants. Comptez 3 jours pour être confortable. En ce qui nous concerne, nous n’étions pas au « bon moment » pour les rizières, c’est-à-dire qu’elles n’avaient pas leur sublime vert après avoir été repiquées. Et pourtant, c’était déjà incroyable de tant de beauté. Lovetrotters y sont allés pendant ce moment magique et leurs photos sont à couper le souffle! Allez jeter un coup d’oeil à leur article, c’est par ici!

6 plusieurs commentaires

  1. Bonjour les petits voyageurs,

    Merci pour cette série de photos magique et magnifique !
    Bravo pour cette belle aventure que vous vivez et votre ténacité.
    Alice, j’ai lu avec beaucoup émotion le très bel hommage rendu à ton papa. Il doit être fier de toi.
    Bonne continuation à tous.

    Je continue de vous suivre de l’ile de la Réunion.
    Emma.

  2. Merci Emma pour ce commentaire qui nous touche doublement beaucoup! 🙂
    La Réunion est sur notre to do list pour l’avenir, on s’y verra peut-être?!

  3. Quel endroit exceptionnel, encore un !
    Merci d’avoir toujours le courage de nous faire partager vos aventures.
    Niels réclame encore Esteban pour son anniversaire cette année !!
    Bisous à tous

  4. Jean-Luc et Rosita NEAU

    Infatiguables les « Grands » voyageurs (petits et grands bien sûr)…
    Jean-Luc et Rosita

  5. Et bien j’aurais bien aimé qu’Esteban puisse venir, crois moi! Ses amis, ça ME manque!! (lui aussi mais il est plus fort que moi!!)
    Un gros bisous à vous 4

  6. Vous le savez déjà surement mais Fred est de toute façon increvable!! Les enfants… sont des enfants! et moi je me drogue au chocolat!! 😉
    Merci à vous

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
Follow by Email
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram

Un petit pas pour toi, un grand pas pour nous !

 

  • Tu aimes bien notre blog ? Et bien, ABONNE-TOI ou laisse un commentaire de temps en temps, ça fait toujours plaisir et ça nous motive encore plus à partager nos découvertes!
  • Si tu aimes nos aventures, on t’invite à nous suivre avec encore plus de nouvelles sur notre Facebook.
  • Tu adores les belles images? C’est tant mieux car on a rassemblé les nôtres sur notre Instagram.
  • Tu veux voir nos bouilles et prendre encore plus d’info sur notre camion? Notre chaîne YouTube est là!

Merci de nous suivre !